Macadamian Blog

Les raisons pour lesquelles la technologie portable ne peut pas vous mettre en forme

Didier Thizy

Quels sont les points communs de la technologie portable, les solutions d’apprentissage électroniques et les sites de planification financière?

Wearables

Quels sont les points communs de la technologie portable, les solutions d’apprentissage électroniques et les sites de planification financière? Ils visent tous à motiver les utilisateurs à prendre des mesures, suivre un programme et modifier ultimement le comportement pour le mieux.

La plupart des systèmes logiciels modernes tentent de motiver les utilisateurs en quelque sorte en commençant par les familiariser avec l’utilisation quotidienne de l’application. Certains exemples de ces applications sont Facebook et Foursquare qui tentent de convaincre les utilisateurs d’intégrer l’application dans leur style de vie quotidienne.

Peu importe si le but de l’application est d’aider l’utilisateur à perdre du poids, apprendre l’espagnol, économiser pour la retraite ou « faire un suivi » quotidien, la motivation à long terme des utilisateurs est difficile. Il faut bien plus qu’un bracelet mobile qui harcèle l’utilisateur afin qu’il augmente son rythme cardiaque au cours de la journée!

B.J. Fogg, un leader visionnaire de renommée dans le domaine de la conception d’expérience utilisateur et directeur du laboratoire de technologie persuasive à la Stanford University, a développé un modèle de changement de comportement qui devient rapidement la norme pour les produits logiciels qui visent à motiver les utilisateurs. Fogg pense que la technologie à elle seule ne suffit pas pour changer magiquement le comportement. Les entreprises qui développent des logiciels dans le but de provoquer une réponse des utilisateurs doivent d’abord comprendre le fonctionnement du comportement humain.

Grâce au modèle de comportement de Fogg (FBM), il existe trois éléments qui ont un effet simultané sur le comportement : la motivation, la capacité et le déclencheur.

  • La motivation est le degré de volonté d’effectuer un certain comportement. Par exemple, la motivation peut inclure le plaisir, la douleur, l’espoir, la peur, l’acceptation et le rejet social.
  • La capacité est l’aptitude d’adopter le comportement. Cependant, l’entraînement en plus du degré selon lequel on perçoit la facilité d’adopter le comportement peut avoir un effet sur la capacité.
  • Le déclencheur est un appel à l’action. Certains déclencheurs sont naturels tandis que d’autres doivent être déclenchés selon le niveau de capacité ou de motivation que possède la personne avec le comportement visé à l’esprit.

Selon Fogg, la meilleure façon de faciliter les changements de comportement est de placer des déclencheurs « chauds » sur le chemin des gens motivés. Pour contribuer à la conception de technologies qui étudient les effets de changement de comportement, Fogg a développé le processus systématique à trois étapes suivantes :

Étape 1 : Soyez précis – déterminez et établissez les résultats et buts précis désirés.

Étape 2 : Simplifiez – la simplicité change le comportement. Comment peut-on configurer le comportement afin d’accomplir ceci facilement?

Étape 3 : Déclenchez le comportement – un comportement a besoin d’un déclencheur. Qu’est-ce qui va déclencher le comportement désiré?

Par exemple, si quelqu’un ignore son but (motivation) de prendre sa pression artérielle chaque matin (selon la capacité – par exemple ils ont une machine à pression sanguine à la maison), une application mobile pourrait lui rappeler de le faire (déclencheur).

Selon Fogg, la technologie persuasive utilise sept stratégies pour influencer le comportement : la réduction, la tunnellisation, l’adaptation, la suggestion, l’autosurveillance, la surveillance et le conditionnement.

  1. Réduction : la simplification de la tâche que tente d’accomplir l’utilisateur.
  2. Tunnellisation : une séquence d’activités détaillées qui guident l’utilisateur à travers le comportement.
  3. Adaptation : fourniture de rétroactions à l’utilisateur basées sur ses actions.
  4. Suggestion : fourniture de suggestions à l’utilisateur au bon moment et dans le bon contexte.
  5. Autosurveillance : permets à l’utilisateur de faire le suivi et de changer son propre comportement pour atteindre un résultat prédéterminé.
  6. Surveillance : observe ouvertement l’utilisateur afin d’augmenter un comportement ciblé.
  7. Conditionnement : repose sur l’approvisionnement de renforcements (ou de punitions) à l’utilisateur dans le but d’augmenter un comportement ciblé.

Bien sûr, il est plus facile de le dire que de le faire. Mais ceci forme une base pour les produits logiciels qui peuvent vraiment motiver les utilisateurs, s’ils sont conçus selon ces principes. Je vous recommande de lire un excellent article par Dexter Zhuang, intitulé « La conception pour les changements de comportement en santé », qui démontre comment appliquer les principes de Fogg lors de la conception d’une application pour iPhone pour l’amélioration de la condition physique et de la santé.

Créer une solution logicielle qui motive et engage un utilisateur à long terme peut être un défi. Faites équipe avec un gestionnaire de projet, un chercheur en expérience utilisateur et un concepteur d’interactions. Tous ces gens ont de la formation et de l’expérience dans le domaine de la recherche des utilisateurs comme la recherche d’agenda et les cartes d’expérience, en plus de schémas de conception de motivation établis qui convainquent et influencent les utilisateurs, suivant un modèle comme celui de Fogg.

Pour de plus amples renseignements, téléchargez notre livre blanc concernant le dilemme de l’engagement du patient ou communiquez avec nous.

Author Overview

Didier Thizy

Didier is Macadamian's VP of Sales, running all account management as well as our growing healthcare practice. Responsible for a cross-functional unit of design and development consultants, his areas of focus include consumer and enterprise IoT software, health software, and usability of complex systems. Didier is an active member of HIMSS, MGMA and Health 2.0. When Didier is not on the road, you can find him rocking out to 80s music, and on certain rare mornings, sleeping in because his kids decided to cut him some slack. Didier has been a software professional for 16 years, holding a variety of positions in Software R&D, Product Management and Business Development.